3 Conseils pour détecter des indices d’amiante

Vous soupçonnez votre logement de contenir de l’amiante ? Il est important d’en avoir le coeur net afin de ne pas manipuler des éléments dangereux sans protections. Nous vous apportons quelques éléments de réponses pour le détecter plus facilement.

Amiante en intérieur

Sachez en quelle année l’immeuble (ou la maison) en question a été construit.

On a largement recouru à l’amiante entre 1920 et 1989, après quoi les autorités de protection de l’environnement se mirent à contrôler les matériaux susceptibles d’en contenir. On trouve très couramment de l’amiante dans les immeubles, mais aussi dans les chauffe-eau au gaz, dans les sèche-cheveux et dans les systèmes de freinage automobiles. [1]

Détecter l’amiante dans les immeubles et maisons :

  • Les murs, planchers, canalisations, flocages, isolations, cloisons coupe-feu, fils électriques et même les tableaux dans les salles de classe construits entre 1920 et 1989 ont de grandes chances de contenir des matériaux à base d’amiante.
  • Très peu de matériaux contiennent aujourd’hui de l’amiante. Les éléments qui en contiennent ne sont plus spécifiés en tant que tels.

 

Voyez s’il y a des éléments à base d’amiante qui se dégradent.

Vous ne pouvez pas savoir si un élément contient de l’amiante rien qu’en le regardant. Vous devez plutôt trouver des signes d’avertissement quand un matériau se dégrade. L’amiante n’est pas dangereuse quand elle est en bon état, mais elle devient toxique quand elle s’effrite et que ses particules se répandent dans l’air. Recherchez des éléments qui paraissent usés ou abîmés.

Détecter l’amiante en dégradation

  • On doit inspecter les canalisations, les isolants, les murs, le carrelage, un revêtement de sol en plastique, des grilles de cuisinières et d’autres matériaux anciens présents dans l’immeuble depuis sa construction.
  • Recherchez des fissures, des zones poussiéreuses et des endroits où les matériaux semblent sur le point de s’effriter et de partir en morceaux.

 

Sachez si vous devez faire contrôler ces endroits.

Vous n’avez pas besoin de faire contrôler ces endroits si vous ne voyez aucun indice de dégradation, étant donné que l’amiante n’est dangereuse qu’à partir du moment où elle se répand dans l’air. Néanmoins, vous devriez faire vérifier ces zones par un professionnel certifié pour manipuler de l’amiante en toute sécurité, si vous repérez une dégradation de matériaux ou si vous voulez simplement faire preuve de prudence.

 

Savoir où faire intervenir une société spécialisées dans l’amiante

  • Un autre cas de figure peut vous obliger à faire vérifier la présence d’amiante, quand vous prévoyez de faire des travaux ou de remplacer des matériaux anciens. Même si ces matériaux sont encore en bon état, ils pourraient être perturbés par la procédure de rénovation et pourraient libérer des fibres toxiques dans l’air.

Vérifier l’amiante vous-même ou demander à un expert ?

Grâce à notre autre article “Reconnaître l’amiante dans l’immobilier“, vous pourrez orientez l’action d’un spécialiste en détection de l’amiante ou de désamiantage.

Il n’est pas recommandé de faire ces vérifications par vous-même, quand bien même il est possible d’acheter l’équipement nécessaire pour détecter la présence d’amiante. La détection d’amiante devrait être faite par un professionnel aguerri formé à cet effet et qui sait comment manipuler cette matière sans causer de danger sanitaire pour les occupants de l’immeuble. Si vous n’avez aucune compétence en la matière, vous pourriez finir par répandre l’amiante, le respirer ou faire prendre ce risque à d’autres personnes.

 

Demandez votre devis dès maintenant !

 

Toxicité de la fibre d’amiante

L’amiante est une famille de fibres minérales naturellement présentes dans les roches. Ce matériau aux nombreuses vertus (résistance au feu entre autres) a largement été exploité par l’homme et principalement dans le secteur du BTP. La fibre d’amiante, indécelable à l’œil nu, donne une partie de ses propriétés aux matériaux auxquels elle est incorporée.

Toxicité de l'amiante dans le batiment

 

La toxicité d’une fibre d’amiante dépend de :

–    La dose inhalée, en nombre de fibres inhalées par l’individu au cours de sa vie.

–    La dimension de la fibre, et notamment sa longueur. Les fibres courtes pourront être plus facilement évacuées par l’organisme, et représenteront donc un risque moins grand que les fibres longues.

–    La biopersistance, définie par sa résistance aux attaques chimiques que l’organisme met en œuvre pour détruire les corps étrangers. Une fibre résistante persistera dans l’organisme et pourra développer des pathologies, alors qu’une fibre faiblement résistante sera éliminée et ne sera pas source de problème.

–    La famille à laquelle appartiennent les fibres amphiboles et serpentines : les données épidémiologiques suggèrent que l’exposition aux fibres de chrysotile produit une incidence de cancers moins élevée que l’exposition aux amphiboles, en particulier pour le mésothéliome.*

Un avis médical est impératif après inhalation de ce genre de substances.

 

Comment savoir si votre maison, villa ou appartement contient de l’amiante ?

Souvent, l’amiante se cache dans des matériaux insoupçonnés et il est bien difficile de détecter la fibre d’amiante sans l’aide d’un professionnel.

Reconnaître l’amiante dans son bien immobilier

Certaines parties de bâtiments sont d’avantage sujettes que d’autres à contenir de l’amiante : toitures d’annexes immobilières, joints de carrelage, peintures,… ces matériaux ont été largement popularisés par leur coût dérisoire. Malgré tout, ces matériaux -s’ils sont dégradés- peuvent libérer des substances nocives pour les humains. Nous avons rédigé un article complètement dédié à la détection de l’amiante dans l’immobilier : Reconnaître l’amiante dans l’immobilier.

Savoir déléguer la détection à un professionnel

Faire appel à un expert est une solution courante pour éviter d’être exposé à l’amiante de manière prolongée dans un logement que l’on connaît mal. Un professionnel viendra vérifier votre bien immobilier avant-vente ou en utilisation courante pour enfin apporter des réponses claires à vos interrogations.

Équipés du matériel adéquat et d’une expertise de plusieurs années en détection de l’amiante, Amiante Swiss Expert peut se rendre dans votre logement, en canton de Genève ou de Vaud pour effectuer les tests nécessaires. Nous sommes compétitifs et faisons partie des listes officielles (STEB, SABRA, ASCA VABS), demandez votre devis !

 

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT >

 

Les dangers de l’amiante

L’amiante constitue un problème majeur de santé publique et de santé au travail : ce matériau aux multiples qualités s’est révélé hautement toxique. Il a été massivement utilisé et le nombre de cancers qu’il a induit ne cesse d’augmenter.

Dangers amiante Suisse

Les dangers de l’amiante : un enjeu de santé publique Suisse

Interdit en France depuis 1997, il reste présent dans de nombreux bâtiments et équipements.De 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont invisibles dans les poussières de l’atmosphère. Inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves : plaques pleurales, cancers des poumons et de la plèvre (mésothéliome), fibroses (ou asbestose)… Certaines maladies peuvent survenir après de faibles expositions mais la répétition de l’exposition augmente la probabilité de tomber malade. Les effets sur la santé d’une exposition à l’amiante surviennent souvent plusieurs années après le début de l’exposition.

Que dit la réglementation Suisse à propos de l’amiante ?

Dans les années 90, des mesures strictes se sont imposées en Suisse pour éradiquer ce matériau nocif pour l’homme. Que dit la loi ?

Le cadre légal Suisse

Un cadre réglementaire très strict fixe les dispositions à mettre en œuvre pour

  • la protection de la population avec notamment le repérage des matériaux contenant de l’amiante (Code de la santé publique)
  • la protection des travailleurs susceptibles d’être exposés (méthodologie d’évaluation des niveaux d’empoussièrement, modalités d’intervention sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante),
  • la protection de l’environnement avec en particulier les modalités d’élimination des déchets.

Code du travail et exposition à l’amiante

Concernant les travailleurs, en complément des dispositions relatives aux risques chimiques et aux CMR, le Code du travail prévoit des dispositions spécifiques qui doivent s’appliquer à tous les travaux exposant à l’amiante. Deux types d’activités sont distinguées : les activités de confinement et de retrait de matériaux contenant de l’amiante, appelées activités de sous-section 3 et les activités comportant des interventions sur des matériaux ou appareils susceptibles de libérer des fibres d’amiante, appelées activités de sous-section 4.

Les conséquences de l’amiante sur la santé publique en Suisse

L’amiante est responsable chaque année de près de 5 000 maladies reconnues comme étant liées au travail.

Les dispositions légales sur l’amiante en Suisse

Il s’agit de la deuxième cause de maladies professionnelles et de la première source en terme de coût. Toute personne victime des effets de l’amiante peut obtenir une indemnisation de son préjudice auprès du Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (FIVA). Dans certaines circonstances d’exposition professionnelle, il est également possible de bénéficier d’une allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante.

Détecter l’amiante avant-travaux ou en situation d’utilisation

Il est maintenant possible de détecter l’amiante à partir d’outils professionnels. Bien que souvent soupçonnée dans le bâtiment, l’amiante peut se cacher dans des matériaux où l’on ne l’attend pas forcément : joints de carrelages, peintures, chaudières à gaz,… Ayez-en le coeur net et faites appel à un professionnel.

Amiante Swiss Expert est un professionnel Suisse agrémenté et compétitif. Demandez un devis gratuit !

 

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT >