CONTROLE LIBERATOIRE & MESURE VDI

L’analyse d’amiante dans l’air appelé aussi mesure VDI (VDI 3492) permet de répondre aux exigences de la directive CFST n°6503 relatives à la levée des mesures de protection d’une zone d’assainissement.

Exigences pour la levée des mesures de protection  (CFST n°6503 art. 7.4.10)

Après le nettoyage final, il sera procédé à un contrôle visuel afin de s’assurer qu’il ne subsiste plus aucun résidu d’amiante. Ensuite, la concentration de fibres dans l’air sera mesurée en simulant, pendant la prise de l’échantillon, la circulation de l’air correspondant à l’affectation ultérieure des locaux.

La méthode de mesure employée doit correspondre à la méthode référencée dans la liste des valeurs limites (réf. CNA 1903). Les mesures seront consignées.

Levée des mesures de protection et de la zone d’assainissement (CFST n°6503 art. 7.4.11)

Les mesures de protection peuvent être levées et la zone d’assainissement libérée lorsque la concentration de fibres d’amiante mesurée satisfait au principe de minimalisation et que plus aucun résidu d’amiante n’est visible.

amiante swiss expert
amiante swiss expert
amiante swiss expert
amiante swiss expert

MODE OPERATOIRE DE LA MESURE VDI

A la fin d’un chantier de désamiantage, l’entreprise ayant réalisé les travaux doit avant toute dépose de son enceinte de confinement de la zone traitée, faire appel à un expert dans le but de procéder à un contrôle visuel ainsi qu’à une mesure VDI considérée comme libératoire si elle ne relève pas la présence de particules d’amiante volatiles ou solides sur le chantier. Le contrôle visuel se fait en zone propre et permet la restitution de la zone de confinement au Maître d’ouvrage c’est à dire à l’entreprise en charge des travaux de désamiantage.

Si ile contrôle visuel est conforme aux exigences et au retrait complet des MCA, l’expert réalise alors une mesure d’empoussièrement appelée VDI selon la norme VDI 3492. Cette mesure qui permet de mesurer la concentration en fibres d’amiante respirables (FAR) est réalisée à l’aide d’une pompe à particule qui va aspirer l’air dans la zone confinée pendant une durée de 8 heures conformément à la directive CFST 6503. Après analyse du filtre par un laboratoire agréé, si la concentration en FAR est inférieure à 1000, la zone sera reconnue comme propre et il pourra être procédé à la levée des mesures de protection.

Dans le cas où la concentration en particule serait supérieurs à la norme autorisée, la société de désamiantage devra nettoyer à nouveau le chantier avant un autre contrôle.

Seul un expert qualifié et agréé est en droit de pratiquer ce contrôle c’est pourquoi vous pouvez confier cette étape à un professionnel Amiante Swiss Expert.