L’amiante constitue un problème majeur de santé publique et de santé au travail : ce matériau aux multiples qualités s’est révélé hautement toxique. Il a été massivement utilisé et le nombre de cancers qu’il a induit ne cesse d’augmenter.

Dangers amiante Suisse

Les dangers de l’amiante : un enjeu de santé publique Suisse

Interdit en France depuis 1997, il reste présent dans de nombreux bâtiments et équipements.De 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont invisibles dans les poussières de l’atmosphère. Inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves : plaques pleurales, cancers des poumons et de la plèvre (mésothéliome), fibroses (ou asbestose)… Certaines maladies peuvent survenir après de faibles expositions mais la répétition de l’exposition augmente la probabilité de tomber malade. Les effets sur la santé d’une exposition à l’amiante surviennent souvent plusieurs années après le début de l’exposition.

Que dit la réglementation Suisse à propos de l’amiante ?

Dans les années 90, des mesures strictes se sont imposées en Suisse pour éradiquer ce matériau nocif pour l’homme. Que dit la loi ?

Le cadre légal Suisse

Un cadre réglementaire très strict fixe les dispositions à mettre en œuvre pour

  • la protection de la population avec notamment le repérage des matériaux contenant de l’amiante (Code de la santé publique)
  • la protection des travailleurs susceptibles d’être exposés (méthodologie d’évaluation des niveaux d’empoussièrement, modalités d’intervention sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante),
  • la protection de l’environnement avec en particulier les modalités d’élimination des déchets.

Code du travail et exposition à l’amiante

Concernant les travailleurs, en complément des dispositions relatives aux risques chimiques et aux CMR, le Code du travail prévoit des dispositions spécifiques qui doivent s’appliquer à tous les travaux exposant à l’amiante. Deux types d’activités sont distinguées : les activités de confinement et de retrait de matériaux contenant de l’amiante, appelées activités de sous-section 3 et les activités comportant des interventions sur des matériaux ou appareils susceptibles de libérer des fibres d’amiante, appelées activités de sous-section 4.

Les conséquences de l’amiante sur la santé publique en Suisse

L’amiante est responsable chaque année de près de 5 000 maladies reconnues comme étant liées au travail.

Les dispositions légales sur l’amiante en Suisse

Il s’agit de la deuxième cause de maladies professionnelles et de la première source en terme de coût. Toute personne victime des effets de l’amiante peut obtenir une indemnisation de son préjudice auprès du Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (FIVA). Dans certaines circonstances d’exposition professionnelle, il est également possible de bénéficier d’une allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante.

Détecter l’amiante avant-travaux ou en situation d’utilisation

Il est maintenant possible de détecter l’amiante à partir d’outils professionnels. Bien que souvent soupçonnée dans le bâtiment, l’amiante peut se cacher dans des matériaux où l’on ne l’attend pas forcément : joints de carrelages, peintures, chaudières à gaz,… Ayez-en le coeur net et faites appel à un professionnel.

Amiante Swiss Expert est un professionnel Suisse agrémenté et compétitif. Demandez un devis gratuit !

 

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT >

 

 

Les dangers de l’amiante
Note moyenne : 4.5 (90%) 2 votes